Changements de poids et de métabolisme après le passage du Tenofovir Disoproxil Fumarate au Tenofovir Alafenamide chez les personnes vivant avec le VIH

Surial B et al, Annals of Internal Medicine 2021


De nombreux patients de l’étude de cohorte VIH ont changé de traitement ces dernières années, passant du ténofovir au TAF. Les patients vieillissant, l’objectif était d’éviter les effets secondaires à long terme connus sur la fonction rénale et la densité osseuse. Le ténofovir alafénamide (TAF) est aujourd’hui le médicament contre le VIH le plus largement utilisé grâce à sa bonne efficacité et sa bonne tolérance. Bernard Surial et ses collègues ont récemment publié un article dans JAIDS montrant que cette stratégie est efficace en termes de fonction rénale.


Cependant, la nouvelle étude sur les changements de poids et de métabolisme avec la nouvelle substance TAF, qui vient d’être publiée, attire maintenant une attention particulière. Ces dernières années, le sujet des changements de poids a été très présent dans les congrès. Au départ, on pensait que les inhibiteurs d’intégrase étaient la cause principale, mais l’étude de cohorte montre que la nouvelle substance TAF est impliquée dans les prises de poids.


La principale conclusion de l’étude : les personnes qui sont passées au traitement par TAF ont pris beaucoup plus de poids (1,7 kg) au cours des 18 mois observés que les personnes qui sont restées sous traitement par TDF (0,7 kg). Dans le groupe ayant un IMC normal, 13,8% ont développé un surpoids ou une obésité sous TAF, contre 8,4% sous TDF. Dans le même temps, une évolution négative du métabolisme des lipides a été observée avec une augmentation générale des taux de lipides sanguins. Les complications cardiovasculaires sont une des principales causes de maladie et de décès chez les personnes séropositives. Par conséquent, les changements métaboliques constatés sont significatifs.


Les patients doivent-ils s’inquiéter maintenant ? C’est difficile à dire en termes aussi généraux – le TAF reste un médicament très efficace et relativement sûr. Toute personne qui est passée au TAF et qui est affectée par une prise de poids importante devrait discuter sa situation avec son médecin. Les patients qui n’ont pas eu de problèmes de densité osseuse et de fonction rénale pourrait être mieux servis avec l’ancien ténofovir. Dans cette situation, il faut procéder à une évaluation individuelle des risques qui met en balance toutes les options de traitement possibles. Il est difficile de parvenir à une thérapie efficace et sans effets secondaires – il s’agit toujours de peser les avantages et les inconvénients d’une combinaison particulière.

David Haerry / Mars 2021

Swiss Hepatitis Symposium 2022: Viral Hepatitis and Migration

Le lundi 28 novembre 2022, de 13h00 à 17h00, le symposium sur l’hépatite aura lieu à la Welle7 à Berne, avec streaming en direct.

La santé des migrants est un sujet important – et pas seulement en période de guerre en Europe. Même si les maladies infectieuses chroniques ne sont pas forcément la préoccupation première des migrants qui ont dû fuir la violence, les troubles ou des conditions de vie précaires pour venir en Suisse, l’accès aux soins doit être assuré. 

Weiterlesen »