Divers – 30 novembre 2020

L'étude EHVA T02 devrait commencer en janvier 2021 avec la participation du CHUV à Lausanne

Le développement de vaccins prophylactiques et thérapeutiques sûrs et efficaces pour lutter contre le VIH et le SIDA est l'objectif du projet EHVA1 décrit ici. L'objectif est de tester de nouvelles approches qui permettront au système immunitaire de contrôler, voire d'éliminer le VIH. On sait que les personnes ayant une bonne réponse immunitaire au VIH ont une charge virale plus faible. On s'attend donc à ce que la vaccination testée dans le cadre de l'étude conduise au développement de nouvelles réponses immunitaires et/ou stimule les réponses existantes. L'étude examinera si et comment le système immunitaire réagit à l'activation par le vaccin, c'est-à-dire si les substances actives pourraient aider le système immunitaire à contrôler la charge virale.

Le projet est basé sur une vaccination thérapeutique avec un anticorps monoclonal (Védolizumab2) en combinaison avec un vaccin (MVA HIV-B3). À cette fin, les participants à l'étude interrompent leur thérapie antirétrovirale pendant 24 semaines au maximum pour tester la réponse du système immunitaire stimulée par le vaccin.

Ce projet européen implique des équipes de recherche de France, d'Allemagne, d'Espagne, d'Italie, du Royaume-Uni et de Suisse (CHUV Lausanne). Après quelques difficultés qui ont entraîné des retards en raison de l'interruption de l'approvisionnement de l'une des substances actives, l'étude doit maintenant reprendre au début de l'année prochaine. Cette question a été abordée lors d'une vidéoconférence en novembre 2020 avec des représentants du GTAE et des chercheurs. Il a également été noté qu'en dépit de la charge élevée que représente actuellement le Covid-19 pour les hôpitaux, la main-d'œuvre disponible est suffisante pour réaliser le projet comme prévu. Selon la description de l'étude, jusqu'à 69 volontaires y participeront, dont environ 20 en Suisse. Le projet est accompagné et soutenu par l'EATG (European Aids Treatment Group).

Le projet EHVA T02/ANRS VRI07 est une étude internationale de phase II en double aveugle dans laquelle deux bras expérimentaux seront comparés à un contrôle placebo chez des participants séropositifs au VIH-1 afin de déterminer si l'un des deux a une influence cliniquement pertinente sur la réplication du virus. L'essai doit être arrêté et le traitement précédent doit être repris si la charge virale dépasse 100 000 copies/ml, si les CD4 tombent en dessous de 350/mm3 ou s'il y a des signes objectifs de maladie ou de grossesse. Les critères d'inclusion pour la participation sont les suivants Infection par le VIH-1 ; âge de 18 à 65 ans ; poids supérieur à 50 kg ; sous traitement antirétroviral pendant au moins un an, début du traitement après 2009 ; charge virale inférieure à 50 copies/ml ; cellules CD4 de plus de 300 cellules/mm³ (nadir) ou de plus de 500 cellules/mm3 lors du dépistage ; volonté d'interrompre le traitement antirétroviral pendant 24 semaines au maximum et de le modifier si nécessaire.

Les personnes intéressées doivent contacter le CHUV, Division de l'immunologie et des allergies ; Téléphone 021 314 11 60

Contact web avec le CHUV à Lausanne : Contacte le CHUV à Lausanne

 

Hansruedi Voelkle / Novembre 2020

 

1. L' European HIV Vaccine Alliance (EHVA) est une plateforme de l'UE pour le développement et l'essai de nouveaux vaccins prophylactiques et thérapeutiques contre le VIH.

2. Vedolizumab (ENTYVIO GETAID est un anticorps monoclonal humanisé du groupe des antagonistes des intégrines. Il est utilisé pour le traitement des adultes atteints de colite ulcéreuse ou de la maladie de Crohn.

3. MVA HIV-B: Modified Vaccinaia Ankara B est un vaccin développé en Espagne, basé sur un vaccin antivariolique développé en 1970.