Divers – 17 août 2020

Le risque pour les personnes séropositives de contracter le virus COVID-19

L'association professionnelle européenne EACS et les associations professionnelles nationales participantes de Grande-Bretagne, d'Allemagne, de Pologne et d'Espagne ont révisé leurs recommandations sur le risque de COVID-19 des personnes séropositives à compter du 5 août. Nous les avons traduits dans les numéros précédents. Comme il n'y a pas de nouvelles découvertes révolutionnaires, nous nous référons uniquement à la version mise à jour en anglais.
Le message principal reste inchangé:

  • Les comorbidités qui peuvent entraîner une évolution plus grave (par exemple les maladies cardiovasculaires, diabetes mellitus ou les maladies pulmonaires chroniques) sont courantes chez les personnes atteintes du VIH et doivent être traitées de manière optimale.
  • Une infection par le VIH non traitée et un taux de cellules CD4 <200/ul sont considérés comme un facteur à risque, bien qu'il n'y ait pas de preuve explicite jusqu'à présent.
  • La thérapie antirétrovirale ne doit pas être modifiée en raison de COVID-19; les données actuellement très peu claires sur l'effet potentiel des médicaments contre COVID-19 ne justifient en aucun cas un changement d’une thérapie antirétrovirale.

 

David Haerry / Août 2020