Divers – 14 février 2020

Baisse massive des nouveaux diagnostics de VIH en Grande-Bretagne

Alors que 2'800 nouvelles infections étaient encore détectées en 2012, le chiffre est tombé à 800 en 2018, soit une baisse de 71%. Les raisons de cette évolution encourageante sont l'utilisation plus fréquente du test d’anticorps du VIH, un début de thérapie plus rapide, la protection offerte par la thérapie et l'utilisation fréquente de la prophylaxie pré-exposition PrEP. Bien que la PrEP ne soit pas encore proposée partout dans le système de santé national, entre 13'000 et 19'500 personnes prennent la prophylaxie.

David Haerry / Février 2020